Rayan et Christophe très motivés en vue de la 2e manche du Challenge IAM

Rayan et Christophe participeront à la seconde manche du trophée IAM réservé aux catégories Jeunesse. Après une première manche disputée sur le difficile circuit de Dardagny en avril dernier, ils ont l’ambition de bien faire et notamment de pouvoir mieux s’adapter au rythme de course et si possible de tenir leur rang au sein du peloton principal.

Alternant VTT et route, à l’entrainement comme en compétitions, Rayan et Christophe étaient présents le week-end passé à Estavayer pour l’Elsa Bike Trophy où ils ont tous les deux disputé une belle course, nos deux recrues U15 s’attachent avant tout à avoir du plaisir dans la pratique sportive du vélo. Un bon rang lors des compétitions est la cerise sur le gâteau, et comme on sait qu’ils aiment les douceurs, on peu s’attendre à une belle course de leur part.

Kevin Boscardin et Nicolas Chauveau s’affûtent pour le Grand Raid

Récent titré champion genevois de VTT (à Bôle, NE), Kevin Boscardin s’est distingué dimanche passé sur à Estavayer lors de l’Elsa Bike Trophy avec une 3e place dans la catégorie Hommes (33e au classement général avec les Elites). Nicolas Chauveau était également présent au rendez-vous d’Estavayer où il prend une belle 11e place (47e au classement général avec les Elites), à 5’ de Kevin.

Les deux meilleurs genevois de cross country se préparent pour le Grand Raid qui les attend le 19 aout prochain – Nicolas est inscrit pour les 93 km (au départ de Nendaz) et Kevin pour les 68 km (départ à Hérémence) – en allant disputer une course par étapes au sud de la France ce week-end.

Photo (William Fracheboud) : Omnium Genevois en novembre 2015, Kevin précède Nicolas.

Jonathan Ruga en reprise sur piste

Jonathan Ruga s’apprête à participer au Championnat suisse sur piste qui se disputera en deux jours sur la piste du CMC à Aigle en cette fin de semaine. Au programme, quatre épreuves, le kilomètre et la poursuite individuelle le premier jour, suivies d’un tournoi de vitesse (sprint) et une course aux points. Le classement final sera déterminé sur l’ensemble des 4 épreuves.

Pour Jonathan, il s’agit de reprendre la compétition après avoir été contraint de « lever le pied » durant plusieurs semaines suite à des examens médicaux qui ont révélés des carences entrainant des troubles et impactant ses performances durant tout ce printemps.

Face à une échéance importante pour son proche avenir sur piste, le Championnat du monde Juniors se déroulera chez nous (à Aigle) en septembre, Jonathan arrivera-t-il à sortir la tête de l’eau et se distinguer aux yeux du sélectionneur national, c’est tout ce qu’on lui souhaite.


Photo (William Fracheboud) : Jonathan Ruga lors de la 3e étape du Tour du Léman Juniors sous les couleurs de la sélection genevoise.

Nette victoire de Jonathan Ruga au premier Omnium 2016 sur piste à Genève

Jonathan Ruga s’impose dans la catégorie Juniors avec autorité dans ce premier Omnium 2016 disputé sur le Vélodrome de Genève. «Jon» a remporté pas moins de quatre des six épreuves au programme de ces deux jours si l’on omet la course handicap et termine second des deux autres. Jonathan s’est encore imposé, associé à son ami Thomas Casas avec qui il avait terminé second des 3 Jours de Genève, dans l’ultime course, l’Américaine (Madison), épreuve ouverte aux Pistards.

Opposés aux habituels Juniors français venus en nombre, les deux Genevois étaient les seuls représentants suisses de la catégorie Juniors.

Très heureux de la tournure des événements, Jonathan avait au terme de ce week-end les yeux tournés vers son prochain camp d’entrainement de trois jours à Granges avec le cadre national piste et quelques semaines plus tard le camp à Majorque avec le cadre national route, deux camps hautement supervisés par le sélectionneur national Daniel Gisiger.

De son côté, Luca Salvadeo a remporté la course Scratch derrière Derny réservée aux coureurs de la catégorie Pistards. Après avoir remporté sa manche de qualification, Luca s’est imposé dans la finale. A l’instar de son pilote Stéphane Muller, Luca était visiblement heureux de ce premier succès acquis sous les couleurs de BIL. Après les 12 Heures de Genève, Luca et son frère Roberto (en photo avec Stéphane Muller) posaient leurs valises à Genève pour la deuxièmes fois en huit jours. Respect !

Photo (William Fracheboud) : Jonathan Ruga durant la Madison (avec Thomas Casas).

Luca Salvadeo rejoint Bikeinlove Cycling

Habitué à participer aux événements sportifs organisés sur notre vélodrome, Luca Salvadeo a souhaité sceller au nom d’une amitié profonde des liens plus forts avec la communauté genevoise et a fait sa demande voici quelques semaines pour devenir membre de notre association. A près de 50 ans, Luca Salvadeo est une coureur italien très expérimenté, aussi à l’aise sur la route que sur la piste.

Bikeinlove Cycling Management se réjouit de la notoriété apportée par la venue de Luca Salvadeo, ce dernier étant par ailleurs le premier à manifester sa reconnaissance à notre égard. Nous lui souhaitons la bienvenue.

Photo (William Fracheboud) : Luca Salvadeo durant les «12 Heures de Genève».

En savoir plus sur Luca Salvadeo

Luca, Roberto, Jonathan, Thomas et les autres …

Extrait du récit-photo «Watching track cycling at the Geneva Velodrome»

Luca Salvadeo, Roberto Salvadeo, Jonathan Ruga et Thomas Casas ont en commun la passion du sport et du cyclisme. Ils y consacrent tout leur temps libre et plus encore. En provenance de Lombardie, Luca et Roberto, à près de 50 ans sont de véritables vétérans de la piste. Frères à la ville et siamois dès qu’ils entrent en scène, ils ont chacun accumulé plusieurs dizaines d’années d’expérience et parcouru dix fois plus de milliers de kilomètres sur quasiment tous les vélodromes que l’Europe compte.

Jonathan et Thomas sont jeunes. Ils sont à la fois contemporains, membre de la relève genevoise et amis depuis leurs débuts en cyclisme. A 18 ans, ils n’ont certes pas l’expérience de leurs ainés mais peuvent néanmoins se prévaloir de trois saisons de compétitions au niveau régional et national durant lesquelles ils se sont forgés un début de palmarès enviable.

Ces quatre-là ont décidé d’unir leur sort au jeu des 12 heures sur le vélodrome genevois avec la ferme envie de jouer leur chance, et s’agissant d’une course à la distance, aller le plus loin possible.

A terme des 12 heures, l’équipe termine à la sixième place, synonyme de succès. Les premiers places ayant été monopolisées par les équipes élites françaises de Vaulx-en-Velin, de Chambéry et de Lyon. Au code à coude pour 5e place avec les Neuchâtelois du Zeta Cycling Club, les 4 mousquetaires devront s’avouer battus malgré un dernier relai exceptionnel de Jonathan durant la dernière heure de course. C’est finalement l’équipe Espoirs (moins de 23 ans) de Saint-Etienne qui viendra mettre tout le monde d’accord, battant sur le fil les équipes de Vaulx-en-Velin et de Chambéry.

Bilan de la saison 2015 pour Jonathan Ruga

Après deux saisons chez les Cadets, dont une seconde année faite de nombreuses victoires, sur la route comme sur piste, Jonathan pouvait fort du bagage acquis chez les U17 envisager logiquement une première saison chez les Juniors avec sérénité. 

L’année 2015, Jonathan se l’était mise en tête dès les premières semaines de la saison avec une précision que seules les personnes extrêmement motivées en sont capables.

Changer de catégorie n’a jamais été simple en cyclisme, notamment en première année où l’on doit se frayer un chemin parmi les plus aguerris. Conscient des exigences est des changements qui l’attendaient dans la catégorie supérieure, Jonathan a souhaité quitter le club de ses débuts et se mettre sous la tutelle d’un entraineur en la personne de Stéphane Muller, lui-même prêt à revêtir pour l’occasion l’habit d’entraineur à un moment où ce dernier est en phase de finaliser sa formation d’entraîneur. Une situation aussi fortuite qu’heureuse que Bikeinlove soutiendra avec conviction. Une situation on ne peut plus favorable, même si chacun sait que dans ce domaine les aléas sont nombreux et les résultats sont souvent le seul critère comptable aux yeux des observateurs.

C’est donc logiquement dans un état d’esprit conquérant que Jonathan entamera sa saison, d’autant qu’il apprend très tôt qu’il est retenu par l’entraineur national au sein du cadre suisse Juniors pour les disciplines de la route et de la piste. Une situation qui lui vaudra en début de saison plusieurs convocations pour des entrainements et notamment un stage en février aux Baléares.

Avec une précision de métronome, viendront s’enchainer les échéances des premières épreuves sur route. La Courtine, GP de Fully, le Tour du Léman (par étapes), l’Enfer du Chablais, le GP de Berne, Oberwangen et d’autres encore. Alternant, le bon et parfois le moins bon, notamment à Fully et lors de l’Enfer du Chablais, et le très bon avec un superbe succès en terre bernoise, à Oberwangen. Dans ce contexte de réussites et de doutes, ponctués par des résultats en dents de scie pas toujours expliqués, Jonathan se verra brutalement stoppé dans son élan par une très mauvaise chute lors du GP de Lausanne.

Blessé autant dans sa chair que moralement, Jonathan sera obligé de laisser son vélo au crochet et voir s’envoler des ambitions légitimes au plus fort de la saison. Ainsi passeront à la trappe son déplacement en Belgique avec le cadre national (aux 3 Jours d’Axel) mais également le Championnat suisse route et de contre-la-montre. A ce coup du sort, s’ajoutera une guérison perturbée par des complications médicales et c’est en juillet, dans un canton qui lui est familier, le Valais, qu’il retrouvera la compétition en participant à quelques courses de côte. Motivé, avec quelques kilos en moins, Jonathan s’étonnera et étonnera son entourage en se montrant à son avantage.

Contraint de sauter à pieds joints sur plusieurs des principaux objectifs de la saison, il restait à Jonathan de se préparer au mieux pour ce qui à ses yeux, et aussi de son entraineur, constituait une opportunité à saisir pour retrouver confiance. Pressé de retrouver son meilleur niveau, Jonathan s’est présenté au départ du GP du Ruebliland certainement pas dans les meilleures dispositions mentales et physiques. Et c’est une véritable gifle qu’il recevra en se voyant éliminé dès la première étape pour être arrivé hors délai. Cette contre-performance, aussi brutale qu’inattendue, créera une tension inhabituelle au sein de son encadrement et notamment avec son entraineur.

Pris encore dans une chute sur la piste d’Oerlikon, heureusement sans gravité, Jonathan continue de manger son pain noir. Mais fort d’un moral d’acier, il surmonte l’écueil en pensant avant tout à son programme de fin d’année, les 3 Jours d’Aigle et ceux de Genève. C’est donc sur piste avec l’envie de bien faire et d’obtenir des résultats probants que Jonathan effectuera sa véritable rentrée. Revanchard à souhait, Jonathan obtiendra cependant un résultat moyen à Aigle, principalement à cause d’une coordination insuffisante avec son équipier. Une situation corrigée à Genève quelques semaines plus tard grâce à un travail approfondi et les conseils de son entraineur. Jonathan, associé à Thomas Casas, sera impressionnant durant la totalité des 3 Jours. La paire terminera 2e au classement général final après avoir remporté plusieurs épreuves.

Avec beaucoup de justesse, Jonathan a depuis analysé sa saison. Une coupure dans la foulée des 3 Jours lui a laissé le temps de faire ce break salutaire de l’intersaison. Un moment propice à la réflexion et mis à profit utilement pour consolider son bagage scolaire grâce à un stage en entreprise.

Une fin de saison renouant avec le succès qui lui a permis de se retrouver la confiance, cœur de toute réussite. La maturité, tant que physique que mentale, acquise lors de cette première année chez les Juniors représente à nos yeux un véritable gage pour l’avenir. Ainsi, les perspectives pour 2016 sont on ne peu plus favorables pour Jonathan.

Communiqué à l’UVG

Communiqué adressé à l’UVG suite à la demande d’information concernant le statut actuel et futur de chaque club ou association.


 

Cher président,

Après avoir et s’être investi, tant humainement que financièrement, depuis maintenant cinq ans, le comité en place a fait un bilan de la situation en cette fin d’année. Durant ces cinq années, l’association s’est avant tout concentrée sur le soutien direct à ses membres, sans toutefois négliger l’organisation de manifestations. Plus récemment, nous avons pris le parti d’orienter nos efforts envers la jeunesse, avec le démarrage d’un projet d’école de cyclisme et un projet en faveur de la relève.

Bikeinlove fonctionne depuis quelques années en mode projet pour chacune de ses initiatives. Cela nous permet non seulement de définir un budget et des objectifs mais également d’en assurer le suivi. Au terme de cette année, seuls le projet de la relève (sous la responsabilité technique de Stéphane Muller) et celui de l’école de cyclisme (encore en phase de démarrage et avec deux moniteurs non qualifiés J+S) ont été qualifiés de satisfaisant, non sans avoir déployé beaucoup d’énergie de part et d’autre. Au delà de ces deux projets orientés « jeunesse », nous comptions sur nos élites pour jouer les ambassadeurs et nous apporter une contribution, quelle que soit sa forme, utile à notre développement. Malgré des indications claires en début d’année, cette contribution n’a pas eu de lendemain, le projet de soutien aux élites a été clairement qualifié comme insuffisant. D’autres projets, de type événementiel, n’ont pas été finalisés.

Après avoir effectué les deux constats suivants, l’abandon des prestations de Stéphane Muller, condamnant de facto notre projet interne de la relève, et la volonté de ne plus soutenir les élites sans contreparties formalisées, le comité a décidé de revoir plus globalement son investissement. J’ai fait un certain nombre de propositions au comité qui ont depuis été approuvées. Ces propositions, résumées, indiquent que l’association doit revoir son modèle et trouver les appuis, tant techniques que financiers, avant de soutenir tout nouveau projet. Dit autrement, tout nouveau projet devra s’inscrire dans une logique de collaboration entre responsables, sportifs et partenaires avec en outre des gages de réussite. Dans un domaine d’activité tel que celui du sport amateurs, basé avant tout sur le bénévolat et la générosité, la recherche d’un équilibre à tous les niveaux est à mes yeux une obligation.

En conséquence, chacun ayant été par ailleurs informé, Bikeinlove voit quatre des ses principaux membres quitter l’association. Pour rappel, nos statuts indiquent que chaque membre est chaque année en situation de renouvellement et non de reconduction naturelle. Les conditions faites aux élites n’ayant pas été acceptées, ils ont fait le choix de quitter Bikeinlove. S’agissant de Stéphane Muller, celui-ci a également indiqué au comité qu’il quittait l’association après avoir pris connaissance des changements.

Les perspectives en 2016 de Bikeinlove Cycling Management sont donc limitées, surtout si on les compare aux précédents exercices. L’association maintiendra son adhésion à l’UVG et à Swiss Cycling. Durant l’année à venir, l’association s’attachera à développer ses propres structures et le soutien d’un partenariat, deux domaines aujourd’hui insuffisants, afin d’élaborer des projets porteurs pour 2017. Toutefois, durant l’année à venir, nous maintiendrons notre engagement envers les membres de notre école de cyclisme (une offre qui s’adresse en priorité aux jeunes de 13-14 ans des communes de la Champagne genevoise) afin de poursuivre son développement avec, nous l’espérons, une formation étendue à J+S pour notre moniteur. Nous maintiendrons également notre offre de prestations, actualisée, qui devra satisfaire ceux qui ne souhaitent pas bénéficier d’un encadrement spécifique. Le comité a également émis le souhait de revenir sur le terrain des organisations et de mettre sur pied une manifestation, vraisemblablement de VTT pour les plus jeunes. Ce projet n’est pas encore défini et il est trop tôt pour en parler avec plus de précision.

En ce qui concerne la relève et notamment son unique coureur Juniors, Jonathan Ruga, l’association s’appuie principalement sur les prestations fournies en 2016 par le Cadre cantonal, selon les informations reçues à ce jour par Stéphane Muller.

Enfin, les buts de l’association restent inchangés. Au delà d’un soutien direct à ses propres membres, l’association a le loisir de soutenir d’autres associations poursuivant les mêmes buts ou tout au moins analogues. Une telle décision ayant été validée lors de notre dernière assemblée générale annuelle, nous pourrons, fidèle à notre engagement, maintenir notre volonté de soutenir des projets sportifs ambitieux qui le méritent.

William Fracheboud, président
14 Décembre 2015

Jolis succès à la première manche du cyclo-cross du VC Lancy

Organisé depuis 1963 et sans cela sans discontinuité, le cyclo-cross du VC Lancy est aujourd’hui une vielle dame qui se porte bien. Originalement créé pour occuper les coureurs à l’automne selon son créateur René Chappuis, l’épreuve a bien évidemment évolué en multipliant les épreuves et accueille depuis plusieurs années les jeunes et débutants des catégories Ecoliers ainsi que les vététistes.

Rayan Lazzarelli et Christophe Allet, les deux membres de notre école de cyclisme étaient au départ dans une épreuve qui accueille certains des meilleurs jeunes coureurs régionaux et déjà très aguerris à la discipline du cyclocross. Vainqueur du classement général l’an passé – dans la catégorie inférieure – grâce à sa régularité, Rayan a réussi à tenir un bon rang. Débutant, Christophe a dû se contenter d’un classement plus modeste.

Chez les amateurs, Virginie Pointet n’a pas eu vraiment d’adversaires et a fait un cavalier seul pour s’imposer facilement chez les féminines. En passant de la route à la piste puis aux VTT en quelques semaines, Virginie prouve sa polyvalence.

Chez les hommes, victoire de Nicolas Chauveau devant Kevin Boscardin. Les deux faisaient partie d’un quatuor duquel ils s’isoleront dans le dernier tour. Kevin a tout donné pour aller chercher une victoire dans cette premiere manche, mais perdant quelques longueurs dans la butte négociée à pieds, il sera finalement battu d’un rien. Souhaitant disputer des épreuves internationales de VTT en XCM (Cross-country Marathon), Nicolas Chauveau rejoindra notre association dès l’an prochain avec une licence Amateurs. Quant à Kevin, il avait fait le pari de doubler en s’alignant également dans l’épreuve de cyclo-cross qui suivait. S’il a été très à l’aise durant les cinquante minutes de la première course, il manqua logiquement de fraicheur dans la seconde, ce qui lui fera dire que dans huit jours, il ne participera qu’à l’épreuve VTT. Egalement au départ de l’épreuve de cyclo-cross, Raphaël Berger (Masters), peu en condition, participa sans grandes ambitions. Victoire chez les Amateurs d’Alois Falenta (UC Gessienne).

Seconde manche le 14 novembre prochain.

W.

Loïc et Virginie : le championnat d’Europe en point de mire

En se montrant à leur avantage depuis plusieurs semaines sur la piste, notamment celle de Granges, Loïc et Virginie attendent, avec une certaine sérénité, la confirmation de leur participation pour le prochain championnat d’Europe qui pour la première fois aura lieu sur la nouvelle piste de Granges.

Loïc était présent au 3 Jours d’Aigle pour participer à des épreuves individuelles et bien évidemment à la Madison. En remportant l’Elimination le premier soir, Loïc s’est mis en évidence auprès des sélectionneurs, et c’est vraisemblablement dans cette même épreuve qu’il s’alignera à Granges lors du prochain CE. Quant à Virginie, elle se disait également satisfaite de sa prestation ici à Aigle et attend également la bonne nouvelle de la part des sélectionneurs, celle qui lui ouvrirait les portes d’une sélection avec l’équipe suisse féminine qui si cela se confirmait, la verrait participer à l’épreuve de l’Omnium.