Nette victoire de Jonathan Ruga au premier Omnium 2016 sur piste à Genève

Jonathan Ruga s’impose dans la catégorie Juniors avec autorité dans ce premier Omnium 2016 disputé sur le Vélodrome de Genève. «Jon» a remporté pas moins de quatre des six épreuves au programme de ces deux jours si l’on omet la course handicap et termine second des deux autres. Jonathan s’est encore imposé, associé à son ami Thomas Casas avec qui il avait terminé second des 3 Jours de Genève, dans l’ultime course, l’Américaine (Madison), épreuve ouverte aux Pistards.

Opposés aux habituels Juniors français venus en nombre, les deux Genevois étaient les seuls représentants suisses de la catégorie Juniors.

Très heureux de la tournure des événements, Jonathan avait au terme de ce week-end les yeux tournés vers son prochain camp d’entrainement de trois jours à Granges avec le cadre national piste et quelques semaines plus tard le camp à Majorque avec le cadre national route, deux camps hautement supervisés par le sélectionneur national Daniel Gisiger.

De son côté, Luca Salvadeo a remporté la course Scratch derrière Derny réservée aux coureurs de la catégorie Pistards. Après avoir remporté sa manche de qualification, Luca s’est imposé dans la finale. A l’instar de son pilote Stéphane Muller, Luca était visiblement heureux de ce premier succès acquis sous les couleurs de BIL. Après les 12 Heures de Genève, Luca et son frère Roberto (en photo avec Stéphane Muller) posaient leurs valises à Genève pour la deuxièmes fois en huit jours. Respect !

Photo (William Fracheboud) : Jonathan Ruga durant la Madison (avec Thomas Casas).

Luca Salvadeo rejoint Bikeinlove Cycling

Habitué à participer aux événements sportifs organisés sur notre vélodrome, Luca Salvadeo a souhaité sceller au nom d’une amitié profonde des liens plus forts avec la communauté genevoise et a fait sa demande voici quelques semaines pour devenir membre de notre association. A près de 50 ans, Luca Salvadeo est une coureur italien très expérimenté, aussi à l’aise sur la route que sur la piste.

Bikeinlove Cycling Management se réjouit de la notoriété apportée par la venue de Luca Salvadeo, ce dernier étant par ailleurs le premier à manifester sa reconnaissance à notre égard. Nous lui souhaitons la bienvenue.

Photo (William Fracheboud) : Luca Salvadeo durant les «12 Heures de Genève».

En savoir plus sur Luca Salvadeo

Luca, Roberto, Jonathan, Thomas et les autres …

Extrait du récit-photo «Watching track cycling at the Geneva Velodrome»

Luca Salvadeo, Roberto Salvadeo, Jonathan Ruga et Thomas Casas ont en commun la passion du sport et du cyclisme. Ils y consacrent tout leur temps libre et plus encore. En provenance de Lombardie, Luca et Roberto, à près de 50 ans sont de véritables vétérans de la piste. Frères à la ville et siamois dès qu’ils entrent en scène, ils ont chacun accumulé plusieurs dizaines d’années d’expérience et parcouru dix fois plus de milliers de kilomètres sur quasiment tous les vélodromes que l’Europe compte.

Jonathan et Thomas sont jeunes. Ils sont à la fois contemporains, membre de la relève genevoise et amis depuis leurs débuts en cyclisme. A 18 ans, ils n’ont certes pas l’expérience de leurs ainés mais peuvent néanmoins se prévaloir de trois saisons de compétitions au niveau régional et national durant lesquelles ils se sont forgés un début de palmarès enviable.

Ces quatre-là ont décidé d’unir leur sort au jeu des 12 heures sur le vélodrome genevois avec la ferme envie de jouer leur chance, et s’agissant d’une course à la distance, aller le plus loin possible.

A terme des 12 heures, l’équipe termine à la sixième place, synonyme de succès. Les premiers places ayant été monopolisées par les équipes élites françaises de Vaulx-en-Velin, de Chambéry et de Lyon. Au code à coude pour 5e place avec les Neuchâtelois du Zeta Cycling Club, les 4 mousquetaires devront s’avouer battus malgré un dernier relai exceptionnel de Jonathan durant la dernière heure de course. C’est finalement l’équipe Espoirs (moins de 23 ans) de Saint-Etienne qui viendra mettre tout le monde d’accord, battant sur le fil les équipes de Vaulx-en-Velin et de Chambéry.

Bilan de la saison 2015 pour Jonathan Ruga

Après deux saisons chez les Cadets, dont une seconde année faite de nombreuses victoires, sur la route comme sur piste, Jonathan pouvait fort du bagage acquis chez les U17 envisager logiquement une première saison chez les Juniors avec sérénité. 

L’année 2015, Jonathan se l’était mise en tête dès les premières semaines de la saison avec une précision que seules les personnes extrêmement motivées en sont capables.

Changer de catégorie n’a jamais été simple en cyclisme, notamment en première année où l’on doit se frayer un chemin parmi les plus aguerris. Conscient des exigences est des changements qui l’attendaient dans la catégorie supérieure, Jonathan a souhaité quitter le club de ses débuts et se mettre sous la tutelle d’un entraineur en la personne de Stéphane Muller, lui-même prêt à revêtir pour l’occasion l’habit d’entraineur à un moment où ce dernier est en phase de finaliser sa formation d’entraîneur. Une situation aussi fortuite qu’heureuse que Bikeinlove soutiendra avec conviction. Une situation on ne peut plus favorable, même si chacun sait que dans ce domaine les aléas sont nombreux et les résultats sont souvent le seul critère comptable aux yeux des observateurs.

C’est donc logiquement dans un état d’esprit conquérant que Jonathan entamera sa saison, d’autant qu’il apprend très tôt qu’il est retenu par l’entraineur national au sein du cadre suisse Juniors pour les disciplines de la route et de la piste. Une situation qui lui vaudra en début de saison plusieurs convocations pour des entrainements et notamment un stage en février aux Baléares.

Avec une précision de métronome, viendront s’enchainer les échéances des premières épreuves sur route. La Courtine, GP de Fully, le Tour du Léman (par étapes), l’Enfer du Chablais, le GP de Berne, Oberwangen et d’autres encore. Alternant, le bon et parfois le moins bon, notamment à Fully et lors de l’Enfer du Chablais, et le très bon avec un superbe succès en terre bernoise, à Oberwangen. Dans ce contexte de réussites et de doutes, ponctués par des résultats en dents de scie pas toujours expliqués, Jonathan se verra brutalement stoppé dans son élan par une très mauvaise chute lors du GP de Lausanne.

Blessé autant dans sa chair que moralement, Jonathan sera obligé de laisser son vélo au crochet et voir s’envoler des ambitions légitimes au plus fort de la saison. Ainsi passeront à la trappe son déplacement en Belgique avec le cadre national (aux 3 Jours d’Axel) mais également le Championnat suisse route et de contre-la-montre. A ce coup du sort, s’ajoutera une guérison perturbée par des complications médicales et c’est en juillet, dans un canton qui lui est familier, le Valais, qu’il retrouvera la compétition en participant à quelques courses de côte. Motivé, avec quelques kilos en moins, Jonathan s’étonnera et étonnera son entourage en se montrant à son avantage.

Contraint de sauter à pieds joints sur plusieurs des principaux objectifs de la saison, il restait à Jonathan de se préparer au mieux pour ce qui à ses yeux, et aussi de son entraineur, constituait une opportunité à saisir pour retrouver confiance. Pressé de retrouver son meilleur niveau, Jonathan s’est présenté au départ du GP du Ruebliland certainement pas dans les meilleures dispositions mentales et physiques. Et c’est une véritable gifle qu’il recevra en se voyant éliminé dès la première étape pour être arrivé hors délai. Cette contre-performance, aussi brutale qu’inattendue, créera une tension inhabituelle au sein de son encadrement et notamment avec son entraineur.

Pris encore dans une chute sur la piste d’Oerlikon, heureusement sans gravité, Jonathan continue de manger son pain noir. Mais fort d’un moral d’acier, il surmonte l’écueil en pensant avant tout à son programme de fin d’année, les 3 Jours d’Aigle et ceux de Genève. C’est donc sur piste avec l’envie de bien faire et d’obtenir des résultats probants que Jonathan effectuera sa véritable rentrée. Revanchard à souhait, Jonathan obtiendra cependant un résultat moyen à Aigle, principalement à cause d’une coordination insuffisante avec son équipier. Une situation corrigée à Genève quelques semaines plus tard grâce à un travail approfondi et les conseils de son entraineur. Jonathan, associé à Thomas Casas, sera impressionnant durant la totalité des 3 Jours. La paire terminera 2e au classement général final après avoir remporté plusieurs épreuves.

Avec beaucoup de justesse, Jonathan a depuis analysé sa saison. Une coupure dans la foulée des 3 Jours lui a laissé le temps de faire ce break salutaire de l’intersaison. Un moment propice à la réflexion et mis à profit utilement pour consolider son bagage scolaire grâce à un stage en entreprise.

Une fin de saison renouant avec le succès qui lui a permis de se retrouver la confiance, cœur de toute réussite. La maturité, tant que physique que mentale, acquise lors de cette première année chez les Juniors représente à nos yeux un véritable gage pour l’avenir. Ainsi, les perspectives pour 2016 sont on ne peu plus favorables pour Jonathan.

Jolis succès à la première manche du cyclo-cross du VC Lancy

Organisé depuis 1963 et sans cela sans discontinuité, le cyclo-cross du VC Lancy est aujourd’hui une vielle dame qui se porte bien. Originalement créé pour occuper les coureurs à l’automne selon son créateur René Chappuis, l’épreuve a bien évidemment évolué en multipliant les épreuves et accueille depuis plusieurs années les jeunes et débutants des catégories Ecoliers ainsi que les vététistes.

Rayan Lazzarelli et Christophe Allet, les deux membres de notre école de cyclisme étaient au départ dans une épreuve qui accueille certains des meilleurs jeunes coureurs régionaux et déjà très aguerris à la discipline du cyclocross. Vainqueur du classement général l’an passé – dans la catégorie inférieure – grâce à sa régularité, Rayan a réussi à tenir un bon rang. Débutant, Christophe a dû se contenter d’un classement plus modeste.

Chez les amateurs, Virginie Pointet n’a pas eu vraiment d’adversaires et a fait un cavalier seul pour s’imposer facilement chez les féminines. En passant de la route à la piste puis aux VTT en quelques semaines, Virginie prouve sa polyvalence.

Chez les hommes, victoire de Nicolas Chauveau devant Kevin Boscardin. Les deux faisaient partie d’un quatuor duquel ils s’isoleront dans le dernier tour. Kevin a tout donné pour aller chercher une victoire dans cette premiere manche, mais perdant quelques longueurs dans la butte négociée à pieds, il sera finalement battu d’un rien. Souhaitant disputer des épreuves internationales de VTT en XCM (Cross-country Marathon), Nicolas Chauveau rejoindra notre association dès l’an prochain avec une licence Amateurs. Quant à Kevin, il avait fait le pari de doubler en s’alignant également dans l’épreuve de cyclo-cross qui suivait. S’il a été très à l’aise durant les cinquante minutes de la première course, il manqua logiquement de fraicheur dans la seconde, ce qui lui fera dire que dans huit jours, il ne participera qu’à l’épreuve VTT. Egalement au départ de l’épreuve de cyclo-cross, Raphaël Berger (Masters), peu en condition, participa sans grandes ambitions. Victoire chez les Amateurs d’Alois Falenta (UC Gessienne).

Seconde manche le 14 novembre prochain.

W.

Loïc et Virginie : le championnat d’Europe en point de mire

En se montrant à leur avantage depuis plusieurs semaines sur la piste, notamment celle de Granges, Loïc et Virginie attendent, avec une certaine sérénité, la confirmation de leur participation pour le prochain championnat d’Europe qui pour la première fois aura lieu sur la nouvelle piste de Granges.

Loïc était présent au 3 Jours d’Aigle pour participer à des épreuves individuelles et bien évidemment à la Madison. En remportant l’Elimination le premier soir, Loïc s’est mis en évidence auprès des sélectionneurs, et c’est vraisemblablement dans cette même épreuve qu’il s’alignera à Granges lors du prochain CE. Quant à Virginie, elle se disait également satisfaite de sa prestation ici à Aigle et attend également la bonne nouvelle de la part des sélectionneurs, celle qui lui ouvrirait les portes d’une sélection avec l’équipe suisse féminine qui si cela se confirmait, la verrait participer à l’épreuve de l’Omnium.

Jonathan Ruga en reprise aux 3 Jours d’Aigle

Inscrit aux 3 Jours d’Aigle dans la course réservée aux Juniors, Jonathan Ruga faisait la paire avec Arnaud Boudras (Junior au sein du Team VC Vaulx-en-Velin). Se connaissant peu, un seul entrainement sur cette même piste du CMC il y a deux semaines, ils feront les frais d’un rodage insuffisant dans la prise des relais et devront se contenter d’un modeste classement au terme de ces 3 Jours, cela malgré une saine réaction dans la troisième et dernière journée durant laquelle ils iront chercher des points à plusieurs reprises, notamment dans le dernier sprint de la Madison.

Affecté tant physiquement que moralement par les chutes et les blessures qui ont émaillé sa saison, Jonathan est clairement en reprise et le fait d’être passé au travers de ces 3 Jours sans encombres est plus qu’une bonne chose pour lui et pour la suite de sa saison. La 5e place acquise à titre individuel dans la course aux points démontre le net regain de forme. Autant d’éléments favorables en vue des prochaines échéances, dont les 3 Jours de Genève.

Classements sur le site www.velodromes.ch

Un samedi dans le Beaujolais !

Après une course de côte réussie à Sierre-Loye, l’envie d’accrocher à nouveau un dossard tenaillait à nouveau Jonathan. Ayant pris le chemin de la Bresse la semaine dernière, ce week-end nous offrait deux choix de courses. Le premier à Fleurie, village du Beaujolais ce samedi 1er août, course ouvertes aux équipes de DN1, 2, 3 et Juniors. Le second à Olten le dimanche 2 août, pour un critérium. Le peu d’inscrits et la distance à parcourir pour se rendre à Olten nous ont poussé à opter pour le Beaujolais. De plus cela était une opportunité pour Jonathan de courir avec des Elites et des Juniors français de haut niveau.

Fort de son expérience Bressane la semaine dernière où Jonathan a commis quelques erreurs de tactique de course, il a pris le départ du GP du Cru Fleurie très concentré et avec une forte envie de courir aux avant postes.

Je l’ai accompagné dans ce choix de course en prenant le départ à ses côtés, mais le rythme très élevé et ma forme du moment m’ont vite fait comprendre que ça ne serait pas une partie de plaisir: j’ai mis « la flèche » au bout de trois tours et repris mon rôle d’entraineur pour aller passer des bidons à Jonathan qui ne lâchait rien et courrait dans le peloton.

Au final, après 116 km de course sur un circuit de 6.5 km comprenant un dénivelé de plus de 2000m, Jonathan termine à une magnifique 4e place chez les Juniors et au 44e rang du classement scratch sur plus de 100 concurrents au départ.

Afin de faire profiter d’une expérience de course supplémentaire à un autre coureur du cadre genevois, nous avons proposé à Thomas Casas de nous accompagner. Malgré quelques ennuis mécaniques en début de course, Thomas termine à 2 tours de la tête, fatigué mais content. C’est toujours un plaisir que d’emmener ces jeunes courir, d’autant que leur motivation et leur sérieux encouragent leur soutien.

Pour Jonathan, place à une bonne semaine de préparation, avec une journée d’entrainement au CMC avec Talent Romandie en vue du Grand Prix Oberbaselbiet qui aura lieu le week-end prochain.

Stéphane

Photo : Jean-Noel Charvet

Jonathan en reprise avec une jolie performance en Valais

Après avoir été mis sur la touche pour cause de blessure voilà deux mois, Jonathan Ruga était de retour avec un dossard dans les montagnes valaisannes pour l’une des plus anciennes course, Sierre – Loye, une épreuve qui fait la joie des grimpeurs notamment grâce à ses deux ascensions de plusieurs kilomètres chacune.

Un test grandeur nature dans une épreuve aux contours atypique pour Jonathan qui jusque là ne s’était guère aventuré dans des épreuves de montagne. Au final, Jon s’en sort avec les honneurs avec une seconde place chez les Juniors et une 14e au classement scratch de la journée. Après un début de saison avorté, il s’agit là d’un résultat très satisfaisant et prometteur en vue de la seconde partie de saison.