Doublé BIL à la Veyribike

Couru par équipes en relai, la Veyribike perpétue le format de course d’endurance par équipes qui a fait sa réputation.

Associé à son ami Luis Da Cunha, Kevin Boscardin remporte l’épreuve devant Loïc Perizzolo qui pour la deuxième fois en vingt quatre heures faisait équipe avec Virginie Pointet.

Pour ceux qui l’auraient oublié, Loïc a usé ses premiers cuissards sur un VTT. C’était donc pour lui un air de déjà vu. La paire mixte s’offre le luxe de battre la paire composée des frères Grauser d’un peu plus d’une minute au terme des trois heures de course.

Kevin et Luis Da Cunha remporte le scratch et la catégorie Hommes. Virginie et Loïc remporte la catégorie Mixte. José Morim, avec José Silva, monteront sur la 3marche du podium chez les Seniors.

Photos (Courtesy BOS Bikes, collection privée) : Kevin, Virginie, Loïc, podium catégorie Mixte.

 

Nombreux podiums au Défi Boscardin

Présents samedi lors des épreuves du Défi Boscardin, les membres de BIL ont été nombreux à se distinguer. Certains ont remis ça le lendemain à Veyrier, cette fois à VTT. Même si dans les deux cas il s’agissait d’épreuves locales, jongler d’une discipline à l’autre tout en conservant les mêmes ambitions est aussi la preuve du respect porté par les membres de BIL envers les organisateurs de courses genevois.

Défi Boscardin

Partis dans les tous premiers, Loïc s’est élancé de la rampe de départ accompagné du Valaisan Bjorn Toft de bonne heure avec la ferme intention de ‘faire un temps’. Partis pour réaliser le meilleur temps scratch de la journée, ils seront finalement battus de 18″ (26’13 »), pénalisés pour être sortis du parcours juste avant la montée de Vailly. La victoire revient à Nicolas Fischer qui faisait équipe avec Gregory Pittet. Dans cette catégorie, Carlos Coelho, associé à Lionel Richardson, terminent au pied du podium (4en 28’07 »).

Loïc repartira deux heures plus tard, cette fois avec Virginie. Ils réaliseront un chrono de très haute volée de 27’47 », un temps canon qui les place au 6rang scratch de la journée alors qu’il y avait plusieurs équipes masculines composée de 3 coureurs. Virginie et Loïc remporteront très largement la catégorie Duo Mixte.

Autre succès. Dans la catégorie Père/Fils, Patrick Liechti était tout sourire, avec son fils Adrien, ils monteront sur la première marche (29’42 »).

Habitué des podiums, José Morim, pour l’occasion associé à Stéfane Melancia, monteront sur la seconde marche dans la catégorie Duo Gentlemen (27’04 »). Aligné avec son coach, Kevin Boscardin termine 5de la même catégorie (29’41 »). Une catégorie remportée par les frères Grauser (26’46 »).

En résumé, un impressionnant tir groupé avec cinq podiums (Loïc 2 fois, Virginie, Patrick et José), 2 victoires (Loïc et Virginie, Patrick et son fils), une 2e (José), 4e (Carlos) et 5e place (Kevin) !

Une première pour Rayan, 11 ans.

Premier membre de notre naissante école de cyclisme, Rayan s’est classé dans la première moitié des U13 au terme des 2 tours de circuit. Habitué aux chemins et à son VTT, la découverte fut grande pour Rayan, dans un exercice totalement nouveau et face à des écoliers déjà bien aguerris.

 

Loïc et Virginie champions genevois 2014 sur piste

Les Genevois étaient en nombre au départ de ce Championnat romand 2014 disputé sur la piste du CMC à Aigle, une situation fort appréciée par Michel Vaucher et son équipe, responsables de l’organisation.

Etaient présents, Thomas Casas, Jonathan Ruga, Virginie Pointet, Marco Bisiaux, Carl Schutz, Maxime Holdener et Loïc Perizzolo.

Au programme, une formule unique avec un omnium disputé en 4 épreuves pour deux grandes catégories, les « débutants » regroupant les Cadets et Féminines et les « pistards », avec les Juniors et les Amateurs (y compris les Elites).

Si les règlements de ces championnats romands sont toujours et encore le truc qui fâche ou qui surprend, essentiellement par manque de clarté, au final, trois titres romands seront remis. Virginie Pointet étant seule à concourir, aucun titre ne sera remis aux Féminines.

Les Vaudois feront la passe de trois avec Robin Froidevaux, vainqueur chez les Cadets, Killian Fournier et Frank Pasche, remportent les titres Juniors et Amateurs.

Loïc, conquérant à souhait, terminera ex-aequo de points avec Frank Pasche, les deux ayant trusté les victoires dans les quatre épreuves et c’est au bénéfice d’un meilleur temps lors de la poursuite individuelle que Frank recevra son titre de champion romand. Les deux devanceront le troisième élite Gaël Suter. Invitée à se frotter avec les Cadets, Virginie subira leurs lois malgré des progrès évidents, comme constatés dans seule épreuve disputée individuellement, le 500m.

Les champions genevois sont Jonathan Ruga (Cadets), Virginie Pointet (Féminines), Marco Bisiaux (Juniors) et Loïc Perizzolo (Amateurs), soit deux titres pour les représentants de Bikeinlove Cycling Management et deux pour le VC Lancy.

Kevin Boscardin en évidence au GP VTT de Genève et à la Tsoumaz

GP VTT Ville de Genève

Classé second, mais dans le même temps que le vainqueur Jean-Phillippe Brun (le petit fils de qui vous savez), Kevin Boscardin était satisfait de sa performance dans cette 5e édition du GP de Genève disputé encore une fois au coeur de notre ville. Kevin bat Alex Cesne et un autre habitué du circuit VTT genevois, Nicolas Chauveau(4e).

Le GP VTT Ville de Genève était disputé selon l’ancienne formule par équipes sur 2 heures (au lieu des 3 heures) mais aussi en individuel sur 1 heure. L’épreuve individuelle se déroulant durant la deuxième heure de la course par équipes.

Kevin était le seul représentant de Bikeinlove Cycling Management. A quelques jours d’un déplacement pour une course UCI avec la sélection suisse, Virginie Pointet (vainqueur l’an passé) a opté pour une épreuve sur piste à Lyon en guise de préparation.

9e manche de la Garmin Cup à la Tsoumaz

Aujourd’hui, Kevin participait à la 9e manche de la Garmin Bike Cup. Nouveau top 20 pour Kevin au sein de l’élite romande, une performance qui lui permet de s’approcher d’un top 10 au classement général final de la Coupe romande 2014.
 


Photo (collection Kevin Boscardin) : Podium du GP VTT Ville de Genève, Alex Cesne (3e), Jean-Phillippe Brun (vainqueur) et Kevin Boscardin (2e).

CS Piste Oerlikon : La scoumoune colle aux boyaux de Loïc

Loïc vit de hauts et de bas cette saison. Après avoir remonté durant tout ce printemps le handicap d’une fracture de la clavicule après une chute à mi-mars en Alsace, Loïc est tombé lourdement quelques instants avant de démarrer son championnat suisse sur la piste d’Oerlikon.

Quatre titres étaient en jeux ces 18 et 19 aout sur l’anneau centenaire zurichois. Le kilomètre, la poursuite individuelle, le scratch et la course aux points. Avec de multiples contusions, Loïc devra renoncer aux deux épreuves de la première journée, dont le kilomètre, épreuve dont il détient le record de Suisse.

Des conditions franchement pas idéales pour entamer une seconde journée d’un championnat suisse.

Le dicton «un malheur ne vient jamais seul» s’est vérifié, une chute viendra mettre par terre plusieurs coureurs dans la course scratch. Piégé, Loïc ne terminera pas le scratch et devra faire encore l’impasse dans la course aux points, cette fois pour des raisons techniques. En résumé, sur les 4 épreuves de ces championnats suisses, Loïc revient complètement bredouille.

Déçu mais pas abattu

Le prochain rendez-vous pour Loïc est à portée de vue. Course de première catégorie UCI, le Track Cycling Challenge a lieu cette semaine à Granges avec une programme très complet et une participation internationale importante, compte tenu de la classification de l’épreuve. Loïc panse ses plaies et se prépare pour cette importante échéance qui s’inscrit dans la perspective des prochaines manches de la coupe du monde (début novembre pour la 1ere manche).

Pas du genre à s’apitoyer sur son sort, Loïc n’a pas d’autres choix que de se reconcentrer sur ce nouvel objectif. Notre encouragement n’en est que plus fort face à un sort à qui il faut tordre le cou.

Credit photo : Peter Mettler (www.cupnet.ch)

 

 

Prestation prometteuse de Fabrice au Tour de l’Ain cyclosportifs

Le Tour de l’Ain a, depuis quelques années, ouvert son épreuve aux cyclosportifs. Ces derniers bénéficient de la sécurité, du fléchage et d’une grande partie de la logistique mise en place pour le Tour de l’Ain. A l’exception du prologue, les cyclosportifs ont eu à disputer les 4 étapes (entre 130 et 160 km). Un classement général est établi pour ceux qui participent intégralement aux 4 épreuves avec un maillot distinctif pour le leader et un autre pour le mieux classé au sommet des grimpeurs.

La formule a un succès relatif avec un peloton d’environ 120 coursiers, toutes catégories confondues avec une participation étrangère importante, notamment belge, mais étrangement avec très peu de Suisses au départ. En cause une météo qui en a découragé plus d’un.

Fabrice Rasti, jeune recrue au profil de grimpeur s’est essayé avec un certain succès. Disputées dans des conditions difficiles, avec beaucoup de pluie à l’exception du de la dernière étape de samedi qui se terminait à Oyonnax sous un très beau soleil. Fabrice a pu se tester sur des distances relativement longues, avec les contraintes de la course en peloton sur des routes étroites et enfin à la répétition des efforts avec quatre jours de course. Très à son aise dans les ascensions comme dans les descentes, Fabrice a réussi à se mettre à l’abri des pièges tendus par des routes souvent étroites et sinueuses, grâce à belle maitrise et une présence continue en tête de groupe.

Très concentré, Fabrice termine en milieu de classement d’un peloton de coureurs aguerris, voire très performants pour les meilleurs. De nombreux amateurs des clubs régionaux fleurissaient les groupes, dont plusieurs sont licenciés en cat 1 et 2.

Pour l’avoir suivi et ravitaillé les deux derniers jours, Fabrice peut tirer de cette expérience un bilan favorable et même flatteur compte tenu de son peu d’expérience à ce niveau. Il ne reste à Fabrice plus qu’à progresser sur le plan athlétique pour obtenir des meilleurs résultats, car coté technique et tactique, c’est un quasi sans faute.

Les course de côte, une tradition suisse

Les courses de côtes en montagne sont une traditions ancrées dans le cyclisme suisse. Depuis plusieurs décennies, le Valais et le Jura sont le terrain de jeux privilégié des organisateurs. Disputées généralement en deux manches, la première en ligne et la seconde en contre-la-montre avec handicap, ce format de course fait le bonheur des coureurs au profil de grimpeurs. Le Championnat suisse (un titre est attribué) est d’ailleurs disputé selon cette formule.

Virginie Pointet et Kevin Boscardin représentaient les couleurs de Bikeinlove Cycling Management lors de l’épreuve organisée par le Vélo-Club Edelweiss entre Le Locle et Sommartel (NE). Virginie remporte le duel avec l’autre féminine au départ, Christel Matthey, et remporte donc la victoire chez les Féminines. Kevin fait lui de son côté une très bonne performance avec un temps qui le place au milieu du groupe des Elites présents à cette course. Meilleur genevois, Carl Schütz, termine au pied du podium chez les Juniors (4e).

Classement final au terme des deux manches :

  • Virginie : 37e temps scratch, 1ère (Féminines)
  • Kevin : 23e temps scratch, 13e (Amateurs/Masters)

Site du VC Edelweiss : résultats

 

Loïc et Virginie étaient à Zurich pour le Blaue Band von Zürich

Tous les meilleurs pistards suisses étaient présents ce 1er juillet sur la piste d’Oerlikon. Un retour aux sources pour la plupart dont Loïc qui participera aux 2 courses UCI (Scratch et Course aux points). Virginie participait aux épreuves ouvertes aux Juniors, Cadets et Féminines.

Des prestations qu’ils ont qualifiés eux-mêmes comme encourageantes, avec une 4e place dans la course Scratch pour Loïc et une 1ère place Féminines pour Virginie dans le Scratch également comme meilleurs performances.

Credit photo : Peter Mettler (www.cupnet.ch)

Championnat suisse CLM à Roggliswil (LU)

Haut lieu du cyclisme helvétique, la région située aux confins des cantons de Berne, Argovie et Lucerne accueille cette année les Championnats suisses de cyclisme sur route. Dominée par le couvent de Saint-Urbain (un des plus beaux exemples de l’architecture baroque en Suisse), la région offre au premier regard toute la douceur de ses collines verdoyantes.

Tracé en pleine campagne lucernoise autour des villages de Pfaffnau et Roggliswil, le circuit de 22 km était à parcourir une fois à l’exception des Elites qui devront s’acquitter d’une seconde boucle. Ce sont les Juniors qui ont ouvert le bal suivi par les U23, les Féminines, les Elites et enfin les Amateurs et Masters. Suivront encore les deux catégories de para-cycling.

Read More

Chrono à deux à Cerneux-Péquignot

Le Championnat suisse de CLM approchant à grands pas, c’est avec beaucoup d’enthousiasme que je me suis rendu dans le Jura neuchâtelois pour disputer un contre-la-montre par équipe avec Virginie Pointet. Un circuit de 21 km autour de Cerneux-Péquignot représentait pour moi comme pour Virginie, un très bon test.

Nous nous préparons tranquillement et sans stress. Les organisateurs du vélo club Edelweiss sont très sympathiques et un peu surpris de voir les genevois avant les « locaux ». D’un commun accord avec Virginie nous décidons de nous échauffer sur le parcours afin de reconnaître un peu le profil de la course et essayer de prendre un peu nos marques car c’est la première fois que nous roulons ensemble sur les vélos de chrono. Dossard No1 nous nous élançons à 14h30 avec l’ambition de boucler le parcours en moins de 30 minutes et surtout de remporter la catégorie mixte.

Nous avions convenu que je prendrai des relais un peu plus longs et que je roulerais devant au plat. Comme d’habitude je prends un départ un peu « fort » histoire de se mettre dans un bon rythme tout de suite, du coup c’est avec plaisir que je passe le relais à Virginie et tente de m’abriter au mieux derrière elle. Je suis d’emblée assez stupéfait par le coup de pédale de Virginie qui avance fort. Chouette, on va pouvoir mettre un peu des watts ! Vent de face et faux plats montants n’auront pas eu raison de notre motivation. Et quand bien même à mi-parcours les jambes commençaient à bruler, c’est jusqu’au bout que nous avons tout donné.

Nos efforts se trouvent récompensés. Nous remportons la catégorie mixte, mais nous prenons surtout le 2ème temps scratch en 29’30’’ ! Même si le chrono du CS sera, j’en suis sûr, une autre « affaire », on ne peut nier que la victoire fait du bien au moral.

Je termine en félicitant Virginie qui a tout donné et qui a surtout roulé à la perfection. Le chrono est un exercice difficile qui plus est lorsque le vent souffle fort comme cela a été la cas.

 Stéphane Muller