Bilan de la saison 2015 pour Jonathan Ruga

Après deux saisons chez les Cadets, dont une seconde année faite de nombreuses victoires, sur la route comme sur piste, Jonathan pouvait fort du bagage acquis chez les U17 envisager logiquement une première saison chez les Juniors avec sérénité. 

L’année 2015, Jonathan se l’était mise en tête dès les premières semaines de la saison avec une précision que seules les personnes extrêmement motivées en sont capables.

Changer de catégorie n’a jamais été simple en cyclisme, notamment en première année où l’on doit se frayer un chemin parmi les plus aguerris. Conscient des exigences est des changements qui l’attendaient dans la catégorie supérieure, Jonathan a souhaité quitter le club de ses débuts et se mettre sous la tutelle d’un entraineur en la personne de Stéphane Muller, lui-même prêt à revêtir pour l’occasion l’habit d’entraineur à un moment où ce dernier est en phase de finaliser sa formation d’entraîneur. Une situation aussi fortuite qu’heureuse que Bikeinlove soutiendra avec conviction. Une situation on ne peut plus favorable, même si chacun sait que dans ce domaine les aléas sont nombreux et les résultats sont souvent le seul critère comptable aux yeux des observateurs.

C’est donc logiquement dans un état d’esprit conquérant que Jonathan entamera sa saison, d’autant qu’il apprend très tôt qu’il est retenu par l’entraineur national au sein du cadre suisse Juniors pour les disciplines de la route et de la piste. Une situation qui lui vaudra en début de saison plusieurs convocations pour des entrainements et notamment un stage en février aux Baléares.

Avec une précision de métronome, viendront s’enchainer les échéances des premières épreuves sur route. La Courtine, GP de Fully, le Tour du Léman (par étapes), l’Enfer du Chablais, le GP de Berne, Oberwangen et d’autres encore. Alternant, le bon et parfois le moins bon, notamment à Fully et lors de l’Enfer du Chablais, et le très bon avec un superbe succès en terre bernoise, à Oberwangen. Dans ce contexte de réussites et de doutes, ponctués par des résultats en dents de scie pas toujours expliqués, Jonathan se verra brutalement stoppé dans son élan par une très mauvaise chute lors du GP de Lausanne.

Blessé autant dans sa chair que moralement, Jonathan sera obligé de laisser son vélo au crochet et voir s’envoler des ambitions légitimes au plus fort de la saison. Ainsi passeront à la trappe son déplacement en Belgique avec le cadre national (aux 3 Jours d’Axel) mais également le Championnat suisse route et de contre-la-montre. A ce coup du sort, s’ajoutera une guérison perturbée par des complications médicales et c’est en juillet, dans un canton qui lui est familier, le Valais, qu’il retrouvera la compétition en participant à quelques courses de côte. Motivé, avec quelques kilos en moins, Jonathan s’étonnera et étonnera son entourage en se montrant à son avantage.

Contraint de sauter à pieds joints sur plusieurs des principaux objectifs de la saison, il restait à Jonathan de se préparer au mieux pour ce qui à ses yeux, et aussi de son entraineur, constituait une opportunité à saisir pour retrouver confiance. Pressé de retrouver son meilleur niveau, Jonathan s’est présenté au départ du GP du Ruebliland certainement pas dans les meilleures dispositions mentales et physiques. Et c’est une véritable gifle qu’il recevra en se voyant éliminé dès la première étape pour être arrivé hors délai. Cette contre-performance, aussi brutale qu’inattendue, créera une tension inhabituelle au sein de son encadrement et notamment avec son entraineur.

Pris encore dans une chute sur la piste d’Oerlikon, heureusement sans gravité, Jonathan continue de manger son pain noir. Mais fort d’un moral d’acier, il surmonte l’écueil en pensant avant tout à son programme de fin d’année, les 3 Jours d’Aigle et ceux de Genève. C’est donc sur piste avec l’envie de bien faire et d’obtenir des résultats probants que Jonathan effectuera sa véritable rentrée. Revanchard à souhait, Jonathan obtiendra cependant un résultat moyen à Aigle, principalement à cause d’une coordination insuffisante avec son équipier. Une situation corrigée à Genève quelques semaines plus tard grâce à un travail approfondi et les conseils de son entraineur. Jonathan, associé à Thomas Casas, sera impressionnant durant la totalité des 3 Jours. La paire terminera 2e au classement général final après avoir remporté plusieurs épreuves.

Avec beaucoup de justesse, Jonathan a depuis analysé sa saison. Une coupure dans la foulée des 3 Jours lui a laissé le temps de faire ce break salutaire de l’intersaison. Un moment propice à la réflexion et mis à profit utilement pour consolider son bagage scolaire grâce à un stage en entreprise.

Une fin de saison renouant avec le succès qui lui a permis de se retrouver la confiance, cœur de toute réussite. La maturité, tant que physique que mentale, acquise lors de cette première année chez les Juniors représente à nos yeux un véritable gage pour l’avenir. Ainsi, les perspectives pour 2016 sont on ne peu plus favorables pour Jonathan.