L’équipe Bikeinlove Cycling remporte les 12 Heures du Vélodrome de Genève

Composé de Martin Fanger, Jonathan Russo, Joffrey Degueurce et Fabien Gasser, le quatuor ainsi formé pour l’occasion s’est imposé avec autorité en battant notamment la meilleure équipe du CCF (Chambéry Cyclisme Formation) à une moyenne supérieur à 45 km/h.

Epreuve d’endurance par excellence, les «12 Heures du Vélodrome de Genève» semblent avoir trouver la bonne formule et le bon positionnement au calendrier. Avec 25 équipes au départ, les organisateurs avait fait le plein des inscriptions. L’épreuve se court par équipes de 4, en relais, avec nécessité de passer par la pit lane pour permettre l’échange du transpondeur. Autre élément important de cette manifestation, les «12 Heures» sont l’unique rendez-vous genevois sur piste regroupant élites et populaires.

Mixant pistards confirmés et populaires, jeunes et anciens, la palette serait complète s’il ne manquait pas quelques féminines, absentes des ces joutes. Autre regret, compte tenu des niveaux et de la grande diversités des compétiteurs, un classement notamment pour les moins de 19 ans aurait été souhaitable en plus des deux classements actuels séparant les plus et moins de 40 ans. Cela aurait permis de créer une dynamique supplémentaire au sein le peloton et surtout de mettre en lumière les plus jeunes, écrasés par l’adversité.

Aussi une affaire d’amitié

Jonathan Russo et Martin Fanger, le duo vainqueurs des 4 Jours de Genève chez les Amateurs en novembre, se sont retrouvés pour cette première compétition de début d’année enrichie de deux autres compétiteurs afin de former un quatuor, qui au terme des douze heures sera classé vainqueur.

Joffrey Degueurce, un Dijonnais de 20 ans, avant tout routier mais qui adore la piste: un podium à Anada au Portugal et une présence remarquée aux 6 Jours de Rotterdam chez les U23 en décembre démontrent l’excellence et le talent de celui qui a scellé une belle amitié avec Jonathan depuis l’Omnium genevois du début de saison. A ce trio de choc viendra se joindre le Genevois Fabien Gasser. Totalement absent des radars du cyclisme, celui qui à 37 ans s’entraine régulièrement avec les licenciés et qui n’avait jamais participé à une compétition a su limiter la casse durant ses deux premiers relais et terminer la course une fois l’équipe ayant acquit un avantage définitif sur leurs adversaires, notamment les équipes françaises venues de Chambéry, St-Etienne et Lyon.

Car au final, c’est avec 18 tours d’avance sur la meilleure équipe du CCF (Chambéry Cyclisme Formation) que termineront les «bikeinloviens» au terme d’une course âprement disputée. S’ils ont certes toujours mené, avec une avance qui oscillait entre 3 et 7 tours au gré des changements, ce n’est que lors des derniers relais de Jonathan, mais surtout de Martin et Joffrey, capables d’enfoncer le clou face à leurs adversaires directs, que l’écart passera la barrière des 15 tours, assurant définitivement la victoire de ces «12 Heures» 2018.

Classements complets sur le site du Vélodrome de Genève.