Jonathan Ruga en reprise sur piste

Jonathan Ruga s’apprête à participer au Championnat suisse sur piste qui se disputera en deux jours sur la piste du CMC à Aigle en cette fin de semaine. Au programme, quatre épreuves, le kilomètre et la poursuite individuelle le premier jour, suivies d’un tournoi de vitesse (sprint) et une course aux points. Le classement final sera déterminé sur l’ensemble des 4 épreuves.

Pour Jonathan, il s’agit de reprendre la compétition après avoir été contraint de « lever le pied » durant plusieurs semaines suite à des examens médicaux qui ont révélés des carences entrainant des troubles et impactant ses performances durant tout ce printemps.

Face à une échéance importante pour son proche avenir sur piste, le Championnat du monde Juniors se déroulera chez nous (à Aigle) en septembre, Jonathan arrivera-t-il à sortir la tête de l’eau et se distinguer aux yeux du sélectionneur national, c’est tout ce qu’on lui souhaite.


Photo (William Fracheboud) : Jonathan Ruga lors de la 3e étape du Tour du Léman Juniors sous les couleurs de la sélection genevoise.

Nette victoire de Jonathan Ruga au premier Omnium 2016 sur piste à Genève

Jonathan Ruga s’impose dans la catégorie Juniors avec autorité dans ce premier Omnium 2016 disputé sur le Vélodrome de Genève. «Jon» a remporté pas moins de quatre des six épreuves au programme de ces deux jours si l’on omet la course handicap et termine second des deux autres. Jonathan s’est encore imposé, associé à son ami Thomas Casas avec qui il avait terminé second des 3 Jours de Genève, dans l’ultime course, l’Américaine (Madison), épreuve ouverte aux Pistards.

Opposés aux habituels Juniors français venus en nombre, les deux Genevois étaient les seuls représentants suisses de la catégorie Juniors.

Très heureux de la tournure des événements, Jonathan avait au terme de ce week-end les yeux tournés vers son prochain camp d’entrainement de trois jours à Granges avec le cadre national piste et quelques semaines plus tard le camp à Majorque avec le cadre national route, deux camps hautement supervisés par le sélectionneur national Daniel Gisiger.

De son côté, Luca Salvadeo a remporté la course Scratch derrière Derny réservée aux coureurs de la catégorie Pistards. Après avoir remporté sa manche de qualification, Luca s’est imposé dans la finale. A l’instar de son pilote Stéphane Muller, Luca était visiblement heureux de ce premier succès acquis sous les couleurs de BIL. Après les 12 Heures de Genève, Luca et son frère Roberto (en photo avec Stéphane Muller) posaient leurs valises à Genève pour la deuxièmes fois en huit jours. Respect !

Photo (William Fracheboud) : Jonathan Ruga durant la Madison (avec Thomas Casas).

Luca, Roberto, Jonathan, Thomas et les autres …

Extrait du récit-photo «Watching track cycling at the Geneva Velodrome»

Luca Salvadeo, Roberto Salvadeo, Jonathan Ruga et Thomas Casas ont en commun la passion du sport et du cyclisme. Ils y consacrent tout leur temps libre et plus encore. En provenance de Lombardie, Luca et Roberto, à près de 50 ans sont de véritables vétérans de la piste. Frères à la ville et siamois dès qu’ils entrent en scène, ils ont chacun accumulé plusieurs dizaines d’années d’expérience et parcouru dix fois plus de milliers de kilomètres sur quasiment tous les vélodromes que l’Europe compte.

Jonathan et Thomas sont jeunes. Ils sont à la fois contemporains, membre de la relève genevoise et amis depuis leurs débuts en cyclisme. A 18 ans, ils n’ont certes pas l’expérience de leurs ainés mais peuvent néanmoins se prévaloir de trois saisons de compétitions au niveau régional et national durant lesquelles ils se sont forgés un début de palmarès enviable.

Ces quatre-là ont décidé d’unir leur sort au jeu des 12 heures sur le vélodrome genevois avec la ferme envie de jouer leur chance, et s’agissant d’une course à la distance, aller le plus loin possible.

A terme des 12 heures, l’équipe termine à la sixième place, synonyme de succès. Les premiers places ayant été monopolisées par les équipes élites françaises de Vaulx-en-Velin, de Chambéry et de Lyon. Au code à coude pour 5e place avec les Neuchâtelois du Zeta Cycling Club, les 4 mousquetaires devront s’avouer battus malgré un dernier relai exceptionnel de Jonathan durant la dernière heure de course. C’est finalement l’équipe Espoirs (moins de 23 ans) de Saint-Etienne qui viendra mettre tout le monde d’accord, battant sur le fil les équipes de Vaulx-en-Velin et de Chambéry.

Jonathan Ruga en reprise aux 3 Jours d’Aigle

Inscrit aux 3 Jours d’Aigle dans la course réservée aux Juniors, Jonathan Ruga faisait la paire avec Arnaud Boudras (Junior au sein du Team VC Vaulx-en-Velin). Se connaissant peu, un seul entrainement sur cette même piste du CMC il y a deux semaines, ils feront les frais d’un rodage insuffisant dans la prise des relais et devront se contenter d’un modeste classement au terme de ces 3 Jours, cela malgré une saine réaction dans la troisième et dernière journée durant laquelle ils iront chercher des points à plusieurs reprises, notamment dans le dernier sprint de la Madison.

Affecté tant physiquement que moralement par les chutes et les blessures qui ont émaillé sa saison, Jonathan est clairement en reprise et le fait d’être passé au travers de ces 3 Jours sans encombres est plus qu’une bonne chose pour lui et pour la suite de sa saison. La 5e place acquise à titre individuel dans la course aux points démontre le net regain de forme. Autant d’éléments favorables en vue des prochaines échéances, dont les 3 Jours de Genève.

Classements sur le site www.velodromes.ch

Un samedi dans le Beaujolais !

Après une course de côte réussie à Sierre-Loye, l’envie d’accrocher à nouveau un dossard tenaillait à nouveau Jonathan. Ayant pris le chemin de la Bresse la semaine dernière, ce week-end nous offrait deux choix de courses. Le premier à Fleurie, village du Beaujolais ce samedi 1er août, course ouvertes aux équipes de DN1, 2, 3 et Juniors. Le second à Olten le dimanche 2 août, pour un critérium. Le peu d’inscrits et la distance à parcourir pour se rendre à Olten nous ont poussé à opter pour le Beaujolais. De plus cela était une opportunité pour Jonathan de courir avec des Elites et des Juniors français de haut niveau.

Fort de son expérience Bressane la semaine dernière où Jonathan a commis quelques erreurs de tactique de course, il a pris le départ du GP du Cru Fleurie très concentré et avec une forte envie de courir aux avant postes.

Je l’ai accompagné dans ce choix de course en prenant le départ à ses côtés, mais le rythme très élevé et ma forme du moment m’ont vite fait comprendre que ça ne serait pas une partie de plaisir: j’ai mis « la flèche » au bout de trois tours et repris mon rôle d’entraineur pour aller passer des bidons à Jonathan qui ne lâchait rien et courrait dans le peloton.

Au final, après 116 km de course sur un circuit de 6.5 km comprenant un dénivelé de plus de 2000m, Jonathan termine à une magnifique 4e place chez les Juniors et au 44e rang du classement scratch sur plus de 100 concurrents au départ.

Afin de faire profiter d’une expérience de course supplémentaire à un autre coureur du cadre genevois, nous avons proposé à Thomas Casas de nous accompagner. Malgré quelques ennuis mécaniques en début de course, Thomas termine à 2 tours de la tête, fatigué mais content. C’est toujours un plaisir que d’emmener ces jeunes courir, d’autant que leur motivation et leur sérieux encouragent leur soutien.

Pour Jonathan, place à une bonne semaine de préparation, avec une journée d’entrainement au CMC avec Talent Romandie en vue du Grand Prix Oberbaselbiet qui aura lieu le week-end prochain.

Stéphane

Photo : Jean-Noel Charvet

Jonathan en reprise avec une jolie performance en Valais

Après avoir été mis sur la touche pour cause de blessure voilà deux mois, Jonathan Ruga était de retour avec un dossard dans les montagnes valaisannes pour l’une des plus anciennes course, Sierre – Loye, une épreuve qui fait la joie des grimpeurs notamment grâce à ses deux ascensions de plusieurs kilomètres chacune.

Un test grandeur nature dans une épreuve aux contours atypique pour Jonathan qui jusque là ne s’était guère aventuré dans des épreuves de montagne. Au final, Jon s’en sort avec les honneurs avec une seconde place chez les Juniors et une 14e au classement scratch de la journée. Après un début de saison avorté, il s’agit là d’un résultat très satisfaisant et prometteur en vue de la seconde partie de saison.

Championnat romand de CLM 2015

A l’instar du Tour de Romandie, les championnats romands sont un peu notre exception culturelle en matière sportive. Pour tous les autres, la réponse s’intitule Championnats suisses et Tour de Suisse. Cette exception, on la doit cette année au VC Vallorbe et à ses deux nouveaux responsables, Johny Gasser (président) et Lorenzo Pioletti qui ont proposé aux responsables du cyclisme romand d’organiser le championnat romand 2015 de contre-la-montre simultanément avec une de leur manche du Giron Vaudois.

Longtemps installé à Estavayer-Le-Lac, le championnat romand 2015 de contre-la-montre s’est donc déplacé en plein Gros-de-Vaud, à Peney-le-Jorat. Long de 10 km environ à parcourir deux fois (une fois pour les Cadets), continuellement vallonné, le circuit n’offrait que très peu de place à la récupération. Il fallait donc gérer son effort sur la distance, et avaler notamment la difficile côte d’un kilomètre située avant le passage sur la ligne.

Les genevois s’étaient déplacés en nombre et dans toutes les catégories. Cinq membres de Bikeinlove Cycling Management étaient inscrits. Nos deux Féminines, Virginie Pointet et Sarah Connell, Jonathan Ruga chez les Juniors, Florian Burnier chez les Amateurs et Stéphane Muller chez les Masters.

Un podium pour chacun et un titre pour Jonathan Ruga chez les Juniors

Tous les membres de Bikeinlove Cycling Management ont eu l’honneur de monter sur un podium, qu’il soit romand ou cantonal. Jonathan Ruga s’offre le titre de champion romand Juniors grâce à une performance chronométrique (plus de 41 km/h) qui le situe parmi les meilleur temps de la journée; il bat notamment les représentants Juniors du CMC qui aligne des athlètes de grandes valeurs.

Résultats

  • Virginie Pointet (Féminines Elites) : 5e romande et 3e genevoise
  • Sarah Connell (Féminine Elites) : 3e romande et 2e genevoise
  • Jonathan Ruga (Juniors) : 1er Juniors, champion romand Juniors et champion genevois
  • Florian Burnier (Amateurs) : 9e romand, 3e genevois
  • Stéphane Muller (Masters) : 4e romand et 2e genevois

Portfolio :  Championnat romand de CLM 2015


Tous les genevois réunis, de g.à d : Jane Kilmartin (PEV), Maxime Holdener (VC Lancy), Gregory Pittet, Nicolas Fischer (Spartaco Cycling), Jonathan Ruga, Stéphane Muller (Bikeinlove Cycling Management), Eléa Schneeberger, Thomas Casas (Sprinter Club Lignon), Virginie Pointet, Sarah Connell (Bikeinlove Cycling Management), Céline Boscardin (Sprinter Club Lignon), Florian Burnier (Bikeinlove Cycling Management), Cédric Burnier (VC Lancy). Manquent : Loïc Cornaglia et Cyprien Holdener (VC Lancy). Veli Sadiki (PEV).

Jonathan Ruga vainqueur hier à Oberwangen (Thurgovie)

La température était fraiche au moment du départ du peloton des Juniors. Il est 7h30 lorsque les meilleurs U19 suisses s’élancent dans cette course en ligne disputée sur un circuit d’un peu plus de 10 km à parcourir 8 fois.

Jonathan se fait la belle, est rejoint, et remporte la course au sprint

Un rythme endiablé animera le peloton du début à la fin. Voulant rompre avec un destin ineluctable sur ce circuit sans grandes difficultés, Jon accompagnera l’Argovien Gino Maeder (VC Wiedlisbach) dans une échappée qui finalement avortera un tour plus tard. A deux tours de la fin, tout rentre dans l’ordre et Jon dira s’être fait tout petit pour attendre son heure, celle de l’emballage final qu’il négociera parfaitement en surgissant aux 200m pour s’imposer avec une bonne longueur d’avance sur Reto Müller (Team Gadola-Wetzikon) et Yves Lütholf (VC Sursee Creabeton).

C’est la première victoire de Jonathan chez les Juniors dans une épreuve sur route du calendrier national. Une victoire probante car acquise devant les meilleurs Juniors helvétiques.

W.

Photo : Radsport/Werner Jacobs.

Virginie, Jonathan et Loïc à leur avantage ce dernier week-end de mars

Après une course disputée avec son équipe (VC St-Julien) à Neuville Les Dames dans le département de l’Ain, course remporté par sa coéquipière Laurie berthon, Virginie Pointet participait à titre individuel à la première épreuve du calendrier suisse ouvert aux féminines, le GP de La Courtine, épreuve traditionnelle de début de la saison route disputée en terre jurassienne. Virginie termine à une très belle 4e place au sein d’un petit groupe arrivé pour la seconde place.

Jonathan Ruga était également présent à La Courtine. Pour Jonathan, l’épreuve jurassienne représentait sa 3e participation aux courses du calendrier national Juniors après le Challenge argovien (13e) et son abandon sur chute à l’Enfer du Chablais. A l’exception de Reto Müller, absent, tous les meilleurs juniors suisses étaient présents, la course se terminera par un sprint massif. Parti pour un podium, Jonathan se fera remonter dans les derniers mètres et termine 7e. Il s’agit là du meilleur résultat sur route pour Jon dans sa nouvelle catégorie chez les Juniors.

Eloigné le week-end passé pour participation à une épreuve avec son équipe en France, Loïc Perizzolo participait, tout comme Virginie, à titre individuel à ce même GP de La Courtine. Contrairement aux autres catégories, l’épreuve ne s’est pas terminée par un sprint massif, les conditions difficiles et la durée de la course ayant fait leur travail de sape. Loïc termine 12e dans un groupe qui arrive pour la 9e place, à près de 4′ du vainqueur.

On notera la victoire chez les Féminines Juniors d’Eléa Schneeberger (SC Lignon).

Au classement général provisoire de Swiss Cycling, Virginie Pointet et Jonathan Ruga pointent actuellement aux 6e et 8e places de leur catégorie respective (Femmes FE et Juniors).

Photo (courtesy of Willy Knobel/willy-sportfotos.ch) : Jonathan Ruga, en tête du peloton des Juniors.

L’Enfer du Chablais souffle le chaud et le froid

Aux dires de la plupart des observateurs et coureurs présents, pour un coup d’essai, ce fut une réussite. Placée en début de saison, l’Enfer du Chablais ignorait volontairement les dénivelés au profit de routes étroites. Un circuit de près de 10 km tracé dans la plaine, exposant les protagonistes au vent sur des routes agricoles étroites comprenant deux secteurs de route en terre battues. Capitale romande du cyclocross, les organisateurs (*) n’ont eu qu’à puiser dans leur savoir patrimoine.

C’est donc un circuit pavé de mauvaises intentions, qui va s’avérer être extrêmement sélectif, qui a été proposé aux trois pelotons venus ce dimanche de mars à Rennaz, Cadets, Juniors puis Amateurs et Elites réunis.

Départ façon cyclocross

Ceux qui ne réussiront à se placer dans dans les premières positions au départ seront mis en difficultés voire même rapidement distancés. Chez les Juniors comme chez les Amateurs, le départ fut si rapide qu’il rejettera rapidement à l’arrière les moins audacieux, malheureux qui ne reverront plus jamais la tête du peloton. Un peloton qui perdra continuellement de sa substance, multipliant les abandons. pas moins de la moitié du peloton chez les Amateurs mettront pied à terre. Autant dire qu’il n’y aura pas eu de courses d’attente.

Les genevois pas à la fête

Plusieurs genevois avaient fait le déplacement. A l’exception de l’élite Nicolas Fischer, à son avantage sur un tel parcours, tous sombreront ou abandonneront. Bikeinlove Cycling Management était représenté par Jonathan Ruga, unique junior genevois présent et Teddy Burger, novice au sein du peloton des Amateurs.

Retardé dès de son départ, Jon sera ensuite handicapé par une crevaison dans le premier tour. Dépanné, Jon se battra pour revenir au sein d’un petit groupe. Alors que la jonction avec le peloton principal semblait en vue, une chute, lourde mais finalement sans conséquences, est venue anéantir ses efforts et ses espoirs de bien figurer dans une course qui pouvait lui sourire ou tout au moins lui apporter des points précieux. Une journée à oublier.

Pour Teddy, le rythme imposé par les Elites au sein du peloton des Amateurs est simplement au dessus de ses possibilités actuelles. Rapidement lâché, Teddy sera contraint à l’abandon.

(*) Organisé par les vélos clubs du bout du lac (Montreux et Rennaz).