L’Enfer du Chablais souffle le chaud et le froid

Aux dires de la plupart des observateurs et coureurs présents, pour un coup d’essai, ce fut une réussite. Placée en début de saison, l’Enfer du Chablais ignorait volontairement les dénivelés au profit de routes étroites. Un circuit de près de 10 km tracé dans la plaine, exposant les protagonistes au vent sur des routes agricoles étroites comprenant deux secteurs de route en terre battues. Capitale romande du cyclocross, les organisateurs (*) n’ont eu qu’à puiser dans leur savoir patrimoine.

C’est donc un circuit pavé de mauvaises intentions, qui va s’avérer être extrêmement sélectif, qui a été proposé aux trois pelotons venus ce dimanche de mars à Rennaz, Cadets, Juniors puis Amateurs et Elites réunis.

Départ façon cyclocross

Ceux qui ne réussiront à se placer dans dans les premières positions au départ seront mis en difficultés voire même rapidement distancés. Chez les Juniors comme chez les Amateurs, le départ fut si rapide qu’il rejettera rapidement à l’arrière les moins audacieux, malheureux qui ne reverront plus jamais la tête du peloton. Un peloton qui perdra continuellement de sa substance, multipliant les abandons. pas moins de la moitié du peloton chez les Amateurs mettront pied à terre. Autant dire qu’il n’y aura pas eu de courses d’attente.

Les genevois pas à la fête

Plusieurs genevois avaient fait le déplacement. A l’exception de l’élite Nicolas Fischer, à son avantage sur un tel parcours, tous sombreront ou abandonneront. Bikeinlove Cycling Management était représenté par Jonathan Ruga, unique junior genevois présent et Teddy Burger, novice au sein du peloton des Amateurs.

Retardé dès de son départ, Jon sera ensuite handicapé par une crevaison dans le premier tour. Dépanné, Jon se battra pour revenir au sein d’un petit groupe. Alors que la jonction avec le peloton principal semblait en vue, une chute, lourde mais finalement sans conséquences, est venue anéantir ses efforts et ses espoirs de bien figurer dans une course qui pouvait lui sourire ou tout au moins lui apporter des points précieux. Une journée à oublier.

Pour Teddy, le rythme imposé par les Elites au sein du peloton des Amateurs est simplement au dessus de ses possibilités actuelles. Rapidement lâché, Teddy sera contraint à l’abandon.

(*) Organisé par les vélos clubs du bout du lac (Montreux et Rennaz).