Luca, Roberto, Jonathan, Thomas et les autres …

Extrait du récit-photo «Watching track cycling at the Geneva Velodrome»

Luca Salvadeo, Roberto Salvadeo, Jonathan Ruga et Thomas Casas ont en commun la passion du sport et du cyclisme. Ils y consacrent tout leur temps libre et plus encore. En provenance de Lombardie, Luca et Roberto, à près de 50 ans sont de véritables vétérans de la piste. Frères à la ville et siamois dès qu’ils entrent en scène, ils ont chacun accumulé plusieurs dizaines d’années d’expérience et parcouru dix fois plus de milliers de kilomètres sur quasiment tous les vélodromes que l’Europe compte.

Jonathan et Thomas sont jeunes. Ils sont à la fois contemporains, membre de la relève genevoise et amis depuis leurs débuts en cyclisme. A 18 ans, ils n’ont certes pas l’expérience de leurs ainés mais peuvent néanmoins se prévaloir de trois saisons de compétitions au niveau régional et national durant lesquelles ils se sont forgés un début de palmarès enviable.

Ces quatre-là ont décidé d’unir leur sort au jeu des 12 heures sur le vélodrome genevois avec la ferme envie de jouer leur chance, et s’agissant d’une course à la distance, aller le plus loin possible.

A terme des 12 heures, l’équipe termine à la sixième place, synonyme de succès. Les premiers places ayant été monopolisées par les équipes élites françaises de Vaulx-en-Velin, de Chambéry et de Lyon. Au code à coude pour 5e place avec les Neuchâtelois du Zeta Cycling Club, les 4 mousquetaires devront s’avouer battus malgré un dernier relai exceptionnel de Jonathan durant la dernière heure de course. C’est finalement l’équipe Espoirs (moins de 23 ans) de Saint-Etienne qui viendra mettre tout le monde d’accord, battant sur le fil les équipes de Vaulx-en-Velin et de Chambéry.